recherche

Accueil > Les Cousins > Mexique > Trois généraux mexicains arrêtés pour leurs « liens » avec un cartel

21 mai 2012

Trois généraux mexicains arrêtés pour leurs « liens » avec un cartel

 

Trois généraux mexicains, dont deux à la retraite, ont été arrêtés cette semaine dans le cadre d’une enquête sur une collusion présumée entre des militaires et un cartel de narcotrafiquants, a-t-on appris de sources concordantes.

Le général Tomas Angeles, ex-vice-ministre de la Défense, retiré de l’armée, le général de brigade Roberto Dawe, en activité, et le général Ricardo Escorcia, à la retraite depuis un an, ont été arrêtés respectivement lundi, mardi et jeudi sur ordre du bureau du procureur général de la justice militaire, a annoncé le ministère de la Défense.

Le général Angeles, collaborateur du ministre de la Défense Guillermo Galvan, et le général Dawe ont été interrogés jeudi par un procureur, qui a obtenu la prolongation de leur détention pendant 40 jours avant une éventuelle inculpation, a indiqué jeudi un communiqué du bureau du procureur.

Si l’armée n’a pas donné de raisons officielles à ces arrestations, une source proche du bureau du procureur et l’avocat du général Angeles, Alejandro Ortega, ont indiqué que ces trois hommes étaient soupçonnés d’avoir reçu des pots-de-vin provenant du cartel des frères Beltran Leyva dans le cadre d’une enquête ouverte en mars après des accusations lancées par des témoins sous protection de la justice, dont des militaires.

Les faits remonteraient à 2009.

Le cartel des Beltran Leyva est aujourd’hui considéré comme l’un des moins puissants des sept grands groupes criminels du Mexique.

La violence liée au trafic de drogue a fait plus de 50 000 morts au Mexique depuis décembre 2006, date de l’arrivée au pouvoir du président Felipe Calderon qui a déclenché une offensive militaire contre les trafiquants de stupéfiants. On compte parmi ces morts aussi bien des victimes d’affrontements entre cartels, que d’opérations militaires.

Depuis 1997, un total de huit généraux de l’armée ont fait l’objet d’enquêtes pour leurs liens présumés avec les trafiquants de drogue. Un seul a été lavé de tout soupçon jusqu’à présent.

Le 31 janvier dernier, le général Jesus Moreno Avina a été emprisonné avec 30 de ses subordonnés dans l’État du Sinaloa (nord-ouest). Il est poursuivi pour trafic de drogue et « pour violence contre les personnes entraînant un homicide ». Il encourt jusqu’à 60 ans de prison.

Associated Press
Mexico, le 17 mai 2012.

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id