recherche
20 septembre 2005

Suez confirme son retrait d’Argentine.

 

El Correo, 20 septembre 2005

Le groupe français Suez a confirmé lundi 19 septembre à Buenos Aires sa décision de se retirer d’Argentine, sa filiale Aguas Argentinas proposant aux actionnaires une résiliation du contrat conclu avec le gouvernement argentin.

Cette décision, déjà annoncée le 9 septembre par l’actionnaire principal Suez, vient mettre un terme à plus de trois ans de négociations houleuses entre le gouvernement argentin et le groupe français. Suez disposant de la majorité du capital d’Aguas Argentinas, directement et à travers sa filiale espagnole Aguas de Barcelona, l’assemblée générale des actionnaires devrait en tout état de cause entériner le départ de Suez d’Argentine.

De son coté, le Ministère argentin de la Planification, en charge du dossier, a immédiatement annoncé son intention de traîner Suez devant la justice pour ses "graves manquements à son obligation de service". Suez est notamment accusé de ne pas avoir suffisamment investi, en particulier en faveur des quartiers les plus déshérités ( voir El Correo : [Une accumulation d’irrégularités durant douze ans de concession du groupe français Suez]).

Le gouvernement argentin a 90 jours pour trouver une solution, à laquelle il a déjà plus que réfléchi. La "solution espagnole" après une rencontre entre le président argentin et le chef du gouvernement espagnol Jose Luis Rodriguez Zapatero la semaine dernière à New York a déjà été évoquée. Mais pour le moment Aguas de Barcelona s’est rangé aux cotés de Suez, qui est son principal actionnaire. On se dirige plutôt vers un nouveau tour de table avec de nouveaux investisseurs.

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id