recherche

Accueil > Empire et Résistance > Organismes et ONGs de domination > Selon la Banque Mondiale, l’Argentine est le pays le plus riche d’Amérique (...)

15 septembre 2005

Selon la Banque Mondiale, l’Argentine est le pays le plus riche d’Amérique latine.

 

L’étude prend en considération des facteurs comme le PIB, la production, les investissements, les réserves et ce qu’on appelle "capital immatériel".

Par Clarin, 13 septembre 2005

Leer en español

Selon une étude de la Banque Mondiale (BM), rendue publique aujorud’hui à New York, l’Argentine qui a la plus grande richesse en Amérique latine, tandis que la Suisse conduit le hit-parade au niveau mondial et l’Ethiopie est le plus pauvre. Le rapport prend en considération une série de facteurs comme le PIB, le capital naturel d’une nation, sa production et ce qu’on appelle le "capital immatériel".

En accord avec l’étude de la BM, la Suisse - avec 648.241 dollars par habitant - est le pays le plus riche du monde, tandis que l’Ethiopie, avec 1.965 dollars, est placée à l’autre extrémité du tableau.

L’étude prend en considération une série de facteurs, qui vont bien au-delà du PIB par habitant, et qui inclut le capital naturel, la production et le capital immatériel, qui est la la somme du capital humain, l’infrastructure institutionnelle et le capital social (la confiance des habitants dans leur propre pays et leur capacité pour travailler à la recherche d’un objectif commun).

Aussi prend-on en considération des éléments qui ne sont pas décomptés dans les éléments tangibles, comme les réserves internationales et le financement d’un pays. Selon une étude portant sur 120 pays, le capital naturel correspond seulement à 5% de la richesse du monde, suivi de 18% de la production. Le capital immatériel constitue les 77% restant de ce qui forme un panorama mondial dans lequel la richesse moyenne de l’être humain est de 90.210 dollars.

Ainsi, les pays développés ont des niveaux de revenus en moyenne de 439.063 dollars, ceux de haut développement de 72.897, de ceux de développement relativement bas de 23.612 et ceux de faible développement 7.216 dollars.

L’étude démontre que l’Amérique latine et les Caraïbes ont un revenu moyen de 67.955 dollars, avec 12% provenant de ressources naturelles, 16% de la production de biens et 72% du capital immatériel.

Ce niveau de capital immatériel est le plus haut dans le monde en développement, et il atteint près de 80% des pays les plus riches.

La liste des pays les plus riches est comprend aussi par le Danemark (575.138 dollars), la Suède (513.424), les Etats-Unis (512.612), l’Allemagne (496.447), le Japon (493.241), l’Autriche (493.080), la Norvège (473.708), la France (468.024) et Belgique- Luxembourg (451.714). L’Espagne figure avec 261.205 dollars dans un niveau semblable à celui de pays comme Singapour (252.607), Israël (294.723) ou la Nouvelle Zélande (242.934).

En Amérique latine, le hit-parade est conduit par l’Argentine, avec 139.232 dollars par habitant, suivi de l’Uruguay avec 118.463 et le Brésil avec 86.922 dollars. Suivent le Chili (77.726), le Mexique (61.872), le Costa Rica (61.611), Panama (57.663), le Venezuela (45.196), la Colombie (44.660), le Pérou (39.046), Salvador (36.476), Paraguay (35.600), Équateur (33.745), République Dominicaine (33.410), Guatemala (30.480), Bolivie (18.141), Nicaragua (13.214), Honduras (11.567) et Haïti (8.235).

L’Argentine est aussi le pays qui a la plus grande richesse immatérielle de la région, avec 109.809 dollars par habitant, tandis qu’à dans l’extrémité opposée se place le Venezuela avec seulement 4.342 dollars par habitant, ce qui contraste avec son capital naturel de 27.227 dollars par personne.

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id