recherche

Accueil > Argentine > Économie > Dette externe > Prochaine fermeture du bureau du FMI à Buenos Aires

20 avril 2006

Prochaine fermeture du bureau du FMI à Buenos Aires

 

Un peu plus de trois mois après la décision de Buenos Aires de rembourser sa dette, le bureau de représentation du Fonds monétaire international (FMI) en Argentine va prochainement fermer.

Selon Clarin, le représentant du FMI à Buenos Aires, Andrew Wolfe, a déjà qui quitté l’Argentine. Cette décision ne change rien au statut del’Argentine, qui reste pays membre du Fonds.La ministre argentine de l’Economie Felisa Miceli està Washington où elle doit pour la première fois participer à l’assemblée générale du FMI. Elle doit également avoir des entretiens avec
le président du Fonds, Rodrigo Rato et celui de la Banque Mondiale Paul Wolfowitz. L’Argentine a réglé le 3 janvier par anticipation la totalité de sa dette
envers le Fonds monétaire international, soit quelque 9,5 milliards de dollars. Le gouvernement du président Nestor Kirchner avait alors expliqué cette décision par sa volonté de renforcer son autonomie en matière
économique. Une mesure symboliquement forte dans une argentine qui accuse l’organisation financière internationale d’être en partie responsable de sa débâcle économique de 2002.

El Correo, 20 avril 2006

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id