recherche

Accueil > Empire et Résistance > Organismes et ONGs de domination > Normalisation de façade entre le FMI et l’Argentine

18 avril 2005

Normalisation de façade entre le FMI et l’Argentine

 

El Correo, lundi le 18 avril 2005

Le directeur général du Fonds monétaire international Rodriguo Rato, a estimé que l’Argentine et le FMI avancent vers une normalisation de leurs relations. "Nous sommes entrés dans une étape de normalité qui me parait très positive" a t-il déclaré à des journalistes après une rencontre d’une heure avec le ministre de l’Economie argentin Roberto Lavagna.

Mais derrière cette attitude conciliante de façade, la pression sur le gouvernement argentin ne se relâche pas. En effet, la veille, les 184 membres de l’institution ont voté un texte établissant la nécessité d’adopter une "stratégie réaliste" envers les créanciers qui ont refusé le plan de restructuration du gouvernement clos fin février.

Et dans la foulée, les ministres des finances des sept pays les plus industrialisés (G7)ont invité l’Argentine à régler la question des créanciers qui ont refusé le plan de restructuration du gouvernement clos fin février. "Suite à l’échange de sa dette, l’Argentine doit aussi traiter la dette restant en défaut conformément à la politique de prêts en arriérés du FMI", ont indiqué les ministres du G7 finances.

Roberto Lavagna a répété que son pays ne rouvrirait pas l’échange de titres pour les investisseurs ayant refusé d’apporter leurs obligations et que l’Argentine "n’accepte pas les traitements discriminatoires" et des exigences qui n’avaient pas été posées lors d’autres restructurations de dette souveraine.

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id