recherche

Portada del sitio > Los Primos > Ecuador > Lucio Gutierrez, l’ex-président équatorien mis en prison

17 de octubre de 2005

Lucio Gutierrez, l’ex-président équatorien mis en prison

 

Par Lamia Oualalou
Le Figaro
. Paris, le 17 octobre 2005

Ce week-end, le président équatorien, Alfredo Palacio, avait renoncé au dernier moment à participer au sommet ibéro-américain de Salamanque, en Espagne, invoquant des «problèmes politiques internes».

C’est un euphémisme : le chef d’État doit faire face au retour de son prédécesseur, Lucio Gutierrez , chassé du pouvoir le 20 avril dernier à la suite de révoltes populaires. Après s’être réfugié au Brésil, aux États-Unis, au Pérou et finalement d’obtenir l’asile politique en Colombie, l’ex-président a décidé de braver les autorités de son pays, qui l’accusent d’atteinte à la sécurité de l’État et de violations des droits de l’homme.

Rentré par un avion privé de Colombie, il a aussitôt été placé en détention. Destitué par le Parlement dans des conditions, il est vrai, discutables - de nombreux députés étaient absents lors du vote -, Lucio Gutierrez estime être victime d’une «usurpation» et taxe son successeur, Alfredo Palacio, d’«illégitime». «Le président constitutionnel, qu’il soit en exil, qu’il soit en prison, où qu’il soit, reste Lucio Gutierrez jusqu’au 15 janvier 2007», a-t-il ainsi déclaré à la radio colombienne Caracol.

S’il est exclu qu’il obtienne gain de cause au Parlement, d’autant que la communauté internationale a avalisé sa destitution, Lucio Gutierrez peut en revanche s’avérer une nouvelle source d’agitation dans un Équateur en pleine effervescence.

Alfredo Palacio n’a en effet jamais réussi à imposer sa marque, déchiré entre un discours nationaliste aux ambitions sociales et la tutelle sans concession du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale.

Retour en haut de la page

Objetivo

|

Trigo limpio

|

Mapa del sitio

| |

création réalisation : visual-id