recherche

Accueil > Notre Amérique > Terrorisme d’Etat > Les Disparus > Le poète argentin Juan Gelman à ses amis

16 septembre 2002

Le poète argentin Juan Gelman à ses amis

par Juan Gelman *

 

"Toute personne a droit à une tombe et à une pierre tombale avec son nom qui la réinstalle dans sa propre histoire et dans l’histoire et dans la culture de notre civilisation »

Chers amis,

Nous avons démarré une campagne internationale pour réunir des signatures qui accompagneront une lettre au Président Uruguayen Jorge Batlle, en lui demandant son intervention pour trouver les restes de Maria Claudia Garcia Irureta Goyenade Gelman, assassinée à Montevideo par les tortionnaires de la dictature militaire de l’Uruguay, qui lui ont volé sa fille juste après son accouchement. Cette pétition est une des actions qui accompagnent la plainte déposée au tribunal de Montevideo.

Une page web a été ouverte pour rassembler les signatures de cette pétition : www.juangelman.org ; on vous remercie de votre participation et de la diffusion de cette pétition auprès de vos amis. Cette page web contient aussi de l’information sur cette affaire.

Merci beaucoup, Juan Gelman

***

Note :

Maria Claudia, la belle-fille du poète argentine Juan Gelman, fut enlevée à Buenos Aires en 1976 et après déplacée illégalement à Montevideo par des militaires uruguayens. Elle avait alors 19 ans et elle était enceinte de 8 mois et demie. Elle a accouché d’une fille à l’Hospital Militaire de Montevideo. Puis, Maria Claudia fut assassinée froidement et fait partie des disparus. Sa fille fut donnée au début de 1977 à un couple stérile dont le mari faisait partie de la police de Montevideo et c’est seulement en l’an 2000, soit 23 ans plus tard, qu’elle fut retrouvée grâce a une pétition.

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id