recherche

Accueil > Livres > « Le péronisme, de Perón à Kirchner ». Passions et subtilités argentines.

13 juin 2014

« Le péronisme, de Perón à Kirchner ».
Passions et subtilités argentines.

par Bruno Susani *

 

Quel le rapport entre le péronisme de Perón et celui qui marque encore aujourd’hui la vie politique argentine ? Le livre de Bruno Susani donne un éclairage très utile et documenté au lecteur français qui souhaite mieux comprendre la réalité argentine.

Bruno Susani se propose d’aborder l’histoire de ce mouvement politique- le Péronisme- qui, tout en dominant la scène politique du pays, a eu plusieurs facettes, et demeure souvent mal compris, et donc se penche, dans ce contexte, sur la politique de ceux qui, au pouvoir aujourd’hui, s’en revendiquent.

Au-delà de la seule dimension politique, Bruno Susani aborde les dimensions économiques et sociales qui en sont indissociables : engagement de l’Etat, redistribution des revenus, industrialisation du pays... sont trois lignes forces du mouvement qui s’expriment encore aujourd’hui dans la politique menée depuis une décennie par Nestor puis Cristina Kirchner.

L’auteur revient sur les débuts du péronisme au cours desquels s’est produit un fort développement industriel, notamment dans l’industrie textile et la métallurgie, un accroissement de la population ouvrière et des employés liés à ces secteurs qui ont modifié la structuration de la société argentine, ce qui n’a pas été sans conséquence ; et d’aborder le courant politique et le rôle qu’il a joué, et joue, dans l’histoire argentine d’après-guerre .

« De la même manière, aujourd’hui, on comprend mal les gouvernements des Kirchner qui, sont ses légitimes successeurs, tout du moins pour les réalisations les plus marquantes et les plus performantes de Perón lui-même » explique dans son introduction Mario Rapoport, professeur auprès de l’ Université de Buenos Aires et chercheur au sein du Consejo de Investigaciones Científicas y Técnicas de la Argentina qui ajoute plus loin « Nestor Kirchner est apparu dans le contexte d’une crise d’identité politique du péronisme.... il lui a redonné sa signification ».

Dès son arrivée en 2003 à la présidence de la République, Nestor Kirchner rejeta les orientations politiques, économiques et sociales imposées dans les années 1990, ou plus exactement depuis le coup d’État de 1976. Il a mis en place des politiques économiques dites hétérodoxes, la rupture avec le FMI ... qui ont permis au pays de se redresser et de retrouver sa souveraineté. De nombreuses mesures sociales et économiques qui s’inscrivaient dans les fondamentaux du péronisme : remettre le développement de l’industrie nationale, la recomposition du marché intérieur, la revendication de la souveraineté politique... Une conjoncture économique internationale favorable, avec les prix élevés des matières premières a facilité la chose ; Il en a résulté une forte progression du PIB. Cristina Fernandez de Kirchner, a consolidé ce projet malgré l’opposition croissante des intérêts corporatistes et médiatiques tant argentins qu’étrangers.

Quant au front anti-péroniste, bien analysé par l’auteur, il a choisi de s’affirmer à l’époque contre la politique sociale et l’intervention de l’État dans les principaux secteurs de l’économie, contre la « Troisième Position » dans les affaires internationales et le changement politique que représentait le péronisme. Des positions ou postures que l’on retrouve aujourd’hui.

Mais il est tout aussi important de voir que les changements survenus en Amérique latine sont essentiels aussi pour comprendre le processus politique en Argentine depuis 2003. Tout comme Perón n’est pas apparu sur la scène politique par hasard, mais dans un contexte mondial, régional et national particulier.

*Bruno Susani a passé sa jeunesse en Argentine, il a été membre de la Jeunesse Péroniste. Économiste de formation, titulaire d’un doctorat d’économie en France, il a exercé plusieurs mandats de conseiller municipal et conseiller régional d’Ile de France. Il collabore régulièrement au supplément économique quotidien argentin Pagina 12

E.L-D pour El Correo

El Correo. Paris, 13 juin 2014

Contrat Creative Commons
Cette création par http://www.elcorreo.eu.org est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.

« Le péronisme, de Perón à Kirchner »
Une passion argentine.
Par Bruno Susani,
Editions l’Harmattan
ISBN  : 978-2-343-03625-0
31 euros

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id