recherche

Accueil > Les Cousins > Mexique > Le Mexique fête le bicentenaire de son indépendance dans l’insécurité

19 septembre 2010

Le Mexique fête le bicentenaire de son indépendance dans l’insécurité

 

À l’occasion des célébrations du bicentenaire de son indépendance et du centenaire de sa révolution, le Mexique a accueilli plusieurs personnalités et autorités gouvernementales, incluant les présidents Alvaro Colom (Guatemala), Porfirio Lobo (Honduras), Mauricio Funes (Salvador), Ricardo Martinelli (Panamá), Juan Manuel Santos (Colombie) et la gouverneure générale Michaëlle Jean (Canada).

Le Mexique a fêté son anniversaire dans un climat tendu, à cause de l’insécurité qui règne dans le pays. Le bilan de la violence n’a jamais été aussi lourd : 28.000 victimes de la guerre avec les cartels de la drogue, depuis l’investiture de Felipe Calderon à la présidence.

De ce fait, à l’occasion du diner offert par le président mexicain Felipe Calderón, mardi dernier au Château Chapultepec, ses mots de bienvenue ont appelé à la coopération pour surmonter « les défis mondiaux », tels que « le crime international organisé, qui menace la paix et la démocratie de nos pays », les changements climatiques et l’instabilité financière internationale.

Le sujet de la réintégration du Honduras au sein de l’Organisation des États américains (OÉA) a aussi circulé dans les coulisses des festivités. À cet égard, le président Porfirio Lobo Sosa a obtenu la réaffirmation de l’appui de son homologue mexicain, ainsi que l’encouragement de la part du secrétaire général de l’organisme, José Miguel Insulza. Ce dernier a de nouveau félicité l’accomplissement, par le gouvernement hondurien, des préalables pour sa réintégration qui, selon lui, se concrétisera bientôt.

Le Mexique a aussi été félicité pour ses célébrations. Après avoir déclaré à Washington que le Mexique ressemblait à « la Colombie d’il y a vingt ans » lorsque les narcotrafiquants contrôlaient certaines parties du pays, la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a présenté ses compliments, tout en souhaitant « un long avenir d’amitié et de coopération étroite » entre les pays.

Finalement, même si les craintes liées à la violence ont terni les festivités, la cérémonie du « cri de l’indépendance », sur la place Zocalo, a été le point culminant du bicentenaire, réunissant des milliers de personnes pour rappeler l’appel à l’insurrection.

FKB. CEI , 15 septembre 2010

Sources :

Alonso Urrutia, « Pide Calderón enfrentar conjuntamente crimen organizado y cambio climático », La Jornada, 15 septembre 2010.

Georgina Saldierna, « Calderón renueva apoyo para que Honduras regrese a la OEA : Lobo narcotráfico », La Jornada, 15 septembre 2010

« Calderón cena con los dignatarios invitados al Bicentenario de México », AFP, 14 septembre 2010.

« Hillary Clinton felicita a México por el bicentenario de su independencia », EFE, 14 septembre 2010.

« Lobo se reúne con Insulza y Álvaro Colom en México », La Tribuna, 15 septembre 2010.

« Presidentes y dignatarios en México por bicentenario », El Nuevo Herald, 14 septembre 2010.

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id