recherche

Accueil > Les Cousins > Mexique > La rébellion d’Oaxaca revendique plusieurs attaques à la bombe

7 novembre 2006

La rébellion d’Oaxaca revendique plusieurs attaques à la bombe

 

Associated Press
Mexico. Le lundi 6 novembre 2006

Une coalition de cinq groupes de guérilla de gauche de l’État d’Oaxaca, où un mouvement de protestation dure depuis mai, ont revendiqué la responsabilité des attaques à la bombe à Mexico contre le haut tribunal électoral, une banque et le siège de l’ancien parti au pouvoir, mais qui n’ont pas fait de victime.

Depuis la semaine dernière, des affrontements opposent ces manifestants de gauche et la police, qui se disputent le contrôle de la ville d’Oaxaca. La guérilla a promis de poursuivre ses actions « militaires » jusqu’à ce que le gouverneur de la province d’Oaxaca, Ulises Ruiz, ne quitte ses fonctions.

La démission du gouverneur, accusé par les manifestants d’avoir truqué les élections en 2004 et de réprimer les dissidents, est la principale demande du mouvement de protestation.

« Notre action politico-militaire est une réponse à notre détermination à répondre par la violence révolutionnaire aux violences déclenchées par les seigneurs du pouvoir et de l’argent », ont déclaré les groupes de guérilla dans un communiqué diffusé lundi.

Les rebelles ont expliqué qu’il poursuivraient leurs actions aussi longtemps que « les forces répressives locales et fédérales continueront à réprimer le peuple », en référence à un raid de la police qui a mis fin il y a une semaine à l’occupation de la ville, qui durait depuis juin.

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id