recherche

Accueil > Argentine > Économie > Dette externe > La justice argentine s’empare de la dette illégale issue de la (...)

28 septembre 2011

La justice argentine s’empare de la dette illégale issue de la dictature

 

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Le juge federal Marcelo Martínez de Giorgi a demandé au Trésor d‘évaluer la recevabilité « d’un début d’actions de réparation contre contre les fonctionnaires qui ont transformé 17.000 millions dollars en dette publique - durant la dernière dictature -, et les entreprises qui en ont bénéficié aux dépens de l’Etat ».

Le magistrat a fait suite à une plainte du procureur Federico Delgado. En marge d’une affaire ancienne dans la quelle on a enquêté sur l’étatisation en 1982, de la dette publique, sur laquelle serait intervenu le directeur de la banque centrale à l’époque (BCRA) et ensuite ministre de l’économie sous, Menem, Domingo Cavallo.

Cette étatisation remonte à septembre 1982, selon le procureur d’un montant équivalent à 17 000 millions de dollars sur un total de 43 000 millions de dollars que représentait la dette externe déclarée en 1983 et contractée durant la dernière dictature militaire.

Le procurer Delgado a déclaré que la procédure de cette méga affaire est compliquée et demande un regard particulier sur le contexte pour comprendre les faits qui ont dérivé en un accroissement de l’endettement de l’Argentine, ajoutant « l’enquête contient une signification et un symbolisme qui transcendent les intérêts particuliers que nous sommes habitués à traiter dans le milieu pénal ».
A la chute de la dictature et l’avènement du nouveau régime, personne n’a mis en cause la légalité , la légitimité de ce qui avait été fait par la dictature dans le domaine des assurances de change ou de l’étatisation de la dette externe privée, a souligné le procureur.

D’après Página 12. Buenos Aires, 16 septembre de 2011.

El Correo. Paris, le 28 septembre 2011.

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id