recherche

Accueil > Notre Amérique > Terrorisme d’Etat > Le Massacre de Trelew a 48 ans

22 août 2020

Le Massacre de Trelew a 48 ans

 

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Carlos AstudilloRicardo Mena
Rubén BonetMiguel Ángel Polti
Eduardo CapelloMariano Pujadas
Mario DelfinoMaria Angélica Sabelli
Alberto del ReyAna María de Santucho
Alfredo KohonHumberto Suaréz
Clarisa Lea PlaceHumberto Toschi
Susana LesgartJorge Ulla
Alberto Camps
Assassiné en 1977
María Antonia Berger
Enlevée et disparue en 1979
Ricardo Haidar
Enlevé et disparu en 1982

Le « Massacre de Trelew  », qui a eu lieu le 22 août 1972, a ému la société argentine et a eu une signification politique profonde par rapport à ce qui se produirait quelques années plus tard pendant la dictature. Ces événements, qui ont abouti à l’exécution de 16 prisonniers et prisonnières politiques et de 3 survivants qui seront assassinés par la suite, marquent la naissance du terrorisme d’État en Argentine.

Garder la mémoire vivante est nécessaire pour que les nouvelles générations sachent que la lutte pour la liberté et la justice sociale est l’objectif fondamental de l’être humain et que nos proches en sont un exemple. Nous nous sommes battus pour que la vérité et la justice se transforment en une leçon d’histoire. Et en 2012, nous avons réussi. La justice argentine a condamné les meurtriers pour « crimes contre l’humanité ».

Seul Roberto Guillermo Bravo, qui vit protégé par les États-Unis d’Amérique, est encore libre.

48 ans plus tard, les proches de Trelew nous disons encore une fois !

NI OUBLI ! NI PARDON !
Hasta la victoria siempre !
« Les Familles d’assassinés à Trelew »

Répondre à cet article

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id