recherche

Accueil > Argentine > Social > Initiatives > Il faut agir vite !

28 mai 2002

Il faut agir vite !

Malnutrition à Tucumán.

 

Il faut agir avant que cela devienne plus qu’un cas isolé.
Le pire visage de la crise argentine est celui de Villa Quinteros, dans la province Tucumán, où les cas de malnutrition infantile seraient multipliés six cette année. Le nombre d’enfants souffrant de malnutrition répertoriés par le dispensaire de la ville est passé de 32 en décembre à 204 sur une population de 5000 habitants. L’aide n’arrive pas là ou elle devrait, ainsi on voit des mères faire la queue à partir de quatre heures du matin pour obtenir du lait pour leurs enfants. Certains responsables politiques locaux ne répartissent pas l’intégralité de l’aide alimentaire reçue et la détourne en partie.
Tout cela témoigne de la situation indigne à laquelle certaines régions et certains milieux de l’Argentine sont confrontées, situation née de la combinaison de l’inflation, du chômage et du manque ressources alimentaires. Le personnel de santé essaye de stabiliser les enfants au degré 1 de malnutrition avec le peu de moyens qu’ils ont pour éviter qu’ils passent degré 2, ils détectent au début de la faiblesse, du manque d’énergie, puis le manque de poids et de retard de croissance.
« La pauvreté paralyse la famille en entier, les enfants ne sont plus stimulés, ce sont des enfants qui ont besoin d’une attention spéciale », explique une directrice d’école. « Nous tirons la sonnette d’alarme car depuis le mois de mars, les enfants sont arrivés dans un état déplorable de malnutrition au 3eme degré, ce qui n’était pas jusque là habituel » témoigne le docteur Raul López chef de l’unité de pédiatrie de l’hôpital régional de Concepción. « La malnutrition est due à plusieurs carences, pas uniquement d’aliments, mais aussi d’affection, de soins, de culture…celui qui en souffre a été refoulé par la société. C’est pour cela que nous en portons tous la responsabilité » Le Dr. López définit donc la malnutrition comme un synonyme d’absence de liens, de chances, d’assistance et de nourriture.

Article original : voir en Espagnol
Pour en savoir plus sur ce problème dramatique :
lire dans la rubrique en espagnol « Iniciativas » l’article « El habre cruje en clase »,

Contacter l’association :

Cliquer ici : Argentavis Magnificem

pour participer au projet solidaire « Cantina para los niños ».

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id