recherche

Accueil > Les Cousins > Mexique > Deux animatrices d’une radio communautaire assassinées à Oaxaca, au (...)

9 avril 2008

Deux animatrices d’une radio communautaire assassinées à Oaxaca, au Mexique

 

Par Púlsar.
Buenos Aires, le 8 avril 2008.

Leer en español

Deux animatrices de la radio communautaire mexicaine La Voz que Rompe el Silencio ont été assassinées lundi 7 avril, dans l’état d’Oaxaca, après que leur voiture soit tombée dans une embuscade.

On ne connait pas les motifs et les auteurs de l’assassinat. La voiture a essuyé plusieurs tirs, et quatre autres personnes qui voyageaient avec les deux animatrices tuées, ont été blessées, et cela dans une zone située près de Putla de Guerrero.

Tersa Bautista y Felicitas Martínez avaient 22 et 20 ans, elles travaillaient à cette radio de Triqui, La voz que rompe el silencio, dans l’agglomération de San Juan Copala, à 50 km du lieu où à eu lieu le tir.

Sur les lieux, la police a retrouvé pas moins de 20 impacts de balles d’AK-47 (kalachnikov). Néanmoins pour le moment les coupables de cette embuscade n’ont pas été identifiés. Cette nouvelle a été rendue publique par le centre d’appui communautaire des travailleurs unis (cactus). Cette organisation civile condamne cette attaque, et exige des autorités une enquête sur les faits et que les responsables soient punis.

Cette radio a commencé à émettre le 20 janvier dernier, à l’occasion du premier anniversaire de la municipalité autonome de Copala. La radio La Voz que Rompe el Silencio pensait participer à la rencontre pour la défense des peuples d’oaxaca le 9 et 10 avril prochain. Où se tiendra un groupe de travail sur les radios communautaires. Parmi les blessés se trouve l’administrateur officiel du registre civil de Juxtlahuaca et militant de L’unité de bien-être social de la région de Trique.

Traduction de l’espagnol pour El Correo de : Estelle et Carlos Debiasi

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id