recherche

Accueil > Argentine > Économie > Dette externe

6 août 2004

Problème de fond (M.I.)
L’Argentine doit reprendre l’offensive contre l’autisme du FMI

par David Cufré

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Les concepts sont lapidaires. Des "erreurs d’ampleur injustifiable", "non préparées pour faire face à une crise d’ampleur", "conseillers rarement opportuns" voilà quelques unes des références du document de Lavagna au FMI. Lire la suite

29 juillet 2004

Les mouvements sociaux devraient se saisir l’audit de la dette comme un instrument

Por Hugo Ruiz Diaz Balbuena[1] et Eric Toussaint[2], CADTM 2004 La revendication d’un audit de la dette extérieure publique des pays dits en développement est devenue une revendication majeure du mouvement altermondialiste. Il s’agit en effet à la fois d’un outil juridique qui peut se révéler très (...) Lire la suite

3 juin 2004

Dette argentine : le plan de la dernière chance

par Estelle Leroy-Debiasi *

L’Argentine a mis sur la table hier mardi 1er juin une offre de restructuration de sa dette privée. "C’est notre dernière proposition", a affirmé le ministre de l’Economie Roberto Lavagna, chargé de présenter à la presse la nouvelle proposition. "C’est la seule qui se fera sous le mandat" du président (...) Lire la suite

21 mai 2004

L’excédent budgétaire argentin ira en priorité au social

El Correo, 21 de mayo del 2004 L’Argentine utilisera son excédent budgétaire pour renforcer l’aide sociale et soutenir son industrie, mais rien n’est prévu pour améliorer l’offre faite à ses créanciers privés, impayés depuis décembre 2001, a indiqué mercredi 19 mai le ministre de l’Economie Roberto (...) Lire la suite

28 avril 2004

Antécédents compromettants pour Merrill Lynch et Barclays désignées comme conseillers dans la restructuration de la dette argentine.

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Par Página 12 Buenos Aires, 20 mars 2004 Merrill Lynch et Barclays sont deux des trois organismes étrangers que le gouvernement national a désigné pour qu’ils intègrent le comité de banques qui conseillera la renégociation de la dette externe. Le problème est que celles-ci, en plus de ne pas partager (...) Lire la suite

0 | ... | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | 60 | 65 | ... | 75


El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id