recherche

Accueil > Argentine > Justice - Droits de l’homme > Déclaration des Organismes de DDHH sur la persécution du peuple Mapuche en (...)

1er juin 2018

Déclaration des Organismes de DDHH sur la persécution du peuple Mapuche en Argentine

 

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Nous les organismes de droits de l’homme signataires ( voir en bas) , dénonçons les arrestations arbitraires de Florencia Álvarez et de Luciano González, appartenant au peuple mapuche, qu ont eu lieu sur la route 65 de la localité de Los Toldos tandis qu’ils demandaient la liberté de Facundo Jones Huala et justice pour Rafael Nahuel [assassiné], ainsi que leur disparition pendant des heures. Dans un pays marqué par la disparition forcée de 30 000 personnes, cette situation ne fait que nous mettre en état d’alerte.

De la même manière, nous rejetons l’arbitraire et la violence exercée par les Forces de Sécurité qui ont arrêté Roque Azcurraire, photographe de la Garganta Poderosa , poursuivi pour avoir filmé une opération de repression illégale dans le bidonville 21.24, et sa sœur Jesica, qui a été victime d’abus de la part de Préfecture, ensuite libérée comme son frère Pablo et Marie Silvia Echeverría, aussi libérée. Nous dénonçons aussi l’action répressive contre la maison de Iván Navarro, qui avait dénoncé des tortures à la Préfecture Navale Argentine, plainte qui est arrivée en jugement.

Mauricio Macri, Patricia Bullrich, Marie Eugenia Vidal, Cristian Ritondo, Horacio Rodríguez Larreta et Martín Ocampo sont les responsables politiques directs de l’avancée des politiques répressives contre notre peuple qui exercent les Forces de sécurité nationales, provinciales et de la Ville Autonome de Buenos Aires. C’est pourquoi, nous les rendons responsables des faits produits pendant ce week-end.

Nous sommes solidaires du peuple mapuche et des collègues de Garganta Poderosa.

Plus jamais le silence
Basta de l’impunité

Abuelas de Plaza de Mayo, Madres de Plaza de Mayo Linea Fundadora, Familiares de Desaparecidos y Detenidos por Razones Políticas, Asamblea Permanente por los Derechos Humanos, H.I.J.O.S. Capital, Movimiento Ecuménico por los Derechos Humanos, Liga Argentina por los Derechos del Hombre, APDH La Matanza, Comisión Memoria, Verdad y Justicia Zona Norte, Buena Memoria, Fundación Memoria Histórica y Social Argentina, Los Familiares y Compañeros de los 12 de la Santa Cruz,

Traduit de l’espagnol pour El Correo de la Diaspora par : Estelle et Carlos Debiasi

Contrat Creative Commons
Cette création par http://www.elcorreo.eu.org est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported. Basée sur une œuvre de www.elcorreo.eu.org.

Répondre à cet article

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id