recherche

Accueil > Les Cousins > Cuba > Cuba ne veut pas d’aumônes. SOLIDARITÉ MAINTENANT Cuba a besoin de notre (...)

20 septembre 2008

Cuba ne veut pas d’aumônes.
SOLIDARITÉ MAINTENANT
Cuba a besoin de notre aide.

par Virgilio Ponce

 

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

J’ai reçu des appels multiples demandant comment aider ?, j’essaie d’expliquer conformément à l’information que je trouve ou que je reçois.

On a besoin de tout, mais fondamentalement d’argent pour acheter de la nourriture, il faut éviter que manquent les denrées alimentaires.

Les magasins ont été détruits et on a perdu beaucoup de choses (farine, sucre, grains, etc.). Les réserves existantes sont distribuées, les amis ont envoyé de l’aide, mais ce n’est pas encore suffisant.

Cuba ne peut pas garantir le fret de bateaux, c’est pourquoi des collectes ne sont pas faites, sauf si on peut les livrer.

On me demande de quoi on a besoin, alors de tout, le passage de deux ouragans en très peu de temps a laissé une situation dramatique : en premier ce sont les aliments, le riz, les conserves, le lait en poudre, la farine, les grains, etc. aussi les matériaux de construction (câbles électriques, clous, du bois, des pompes d’eau, des outils, etc.), des produits ménagers, et il ne faut pas oublier la nécessité de draps, serviettes, matelas...

L’agriculture dans presque tout le pays, du tabac, café, canne à sucre à d’autres cultures, a été balayée.

Le peuple, les organisations sociales et le gouvernement travaillent unis pour réussir à pallier les dommages subis, le travail est très dur ; il y a environ million et demi de maisons endommagées ou détruites ; l’infrastructure électrique est très affectée ; des hôpitaux, des polycliniques, des crèches, des centres culturels et sportifs, des usines, des ateliers, etc. ont été abîmés.

Le blocage criminel imposé par les États-Unis contre Cuba se ressent aujourd’hui plus que jamais. Cuba a sollicité l’achat de matériaux et d’ aliments, et les EU ont « permis » une aide ridicule et ils maintiennent le blocage. Nous exigeons la levée du blocage génocidaire, illégal et arbitraire contre Cuba.

L’appui international est nécessaire, la solidarité est nécessaire, Cuba ne veut pas d’aumônes.

Tous les amis de la Cuba travaillent pour aider, on remercie pour l’effort qu’ils font, nous appelons à la sensibilité de tous les hommes et femmes honnêtes pour appuyer Cuba aujourd’hui.

Je joins ici l’appel d’une compatriote publiée sur un blog et dans www.cubainformacion.tv.

A bas le blocus !

Virgilio PONCE , porte-parole de la Coordination d’Association de Cubains Résidants en France.

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id