recherche

Accueil > Les Cousins > Mexique > Au tour du PAN de réclamer une enquête pour fraude au Méxique

11 juillet 2012

Au tour du PAN de réclamer une enquête pour fraude au Méxique

 

Le Parti action national (PAN), du président sortant du Mexique Felipe Calderon, a indiqué qu’il saisirait le Tribunal électoral fédéral pour enquêter sur des soupçons d’achats de votes par le Parti révolutionnaire institutionnel qui a remporté la présidentielle du 1er juillet.

« Nous reconnaissons les résultats officiels publiés jusqu’à présent (...), mais il existe des preuves de manque d’équité et de fautes graves  », a déclaré dans la nuit de lundi à mardi Gustavo Madero, dirigeant du parti.

Parmi les irrégularités constatées, M. Madero a évoqué « le dépassement évident des frais de campagne et l’usage de mécanismes de financement parallèles » ainsi que « l’achat direct de votes ».

Selon les résultats officiels publiés par l’Institut électoral fédéral, le candidat du PRI, Enrique Peña Nieto, a remporté 38,21 % des suffrages, le candidat de la gauche Andrés Manuel Lopez Obrador 31,59 %, Josefina Vazquez (PAN) 25,41 % et Gabriel Quadri, du petit parti Alliance nationale, 2,3 %.

L’équipe de M. Lopez Obrador accuse cependant le PRI d’avoir acheté « cinq millions » de votes et menace de saisir le Tribunal électoral fédéral, qui a jusqu’au 6 septembre pour proclamer les résultats des élections, pour faire annuler le scrutin.

Le PAN, toutefois, ne se joindra pas à l’éventuelle plainte de la gauche devant le Tribunal électoral pour demander l’annulation du vote, selon son dirigeant.

La loi électorale mexicaine prévoit que le dépassement des budgets de campagne et l’achat de votes soient sanctionnés par des amendes.

Agence France-Presse
Mexico, le 10 juillet 2012

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id